• 15/06/2017

    Rencontre avec Françoise Joly à Expertise France

  • 18/04/2017

    Média training pour Res Femina

  • 08/03/2017

    Ravivage de la Flamme sous l'Arc de Triomphe
    Visite du Tribunal de Commerce de Paris

  • 23/02/2017

    Res Femina reçoit Sophie Hatt

  • 26/01/2017 à 19h

    Voeux Res Femina
    Partenaire Société Générale

  • 01/07/2016 à 19h

    Dîner autour de Linda Bortoletto
    lire la suite

  • 09/02/2016 à 16h

    Réception au Tribunal de Commerce


  • le 21/09/2017 :

    Le Rallye de la République 2017

  • le 01/10/2016 :

    Le 1er Rallye de la République
    lire la suite

  • le 24/05/2016 :

    Collège des Bernardins : Rencontre avec une théologienne
    lire la suite

  • le 08/03/2016 :

    Res Femina célèbre la journée des droits des femmes
    lire la suite




OFI Asset Management Agence internet – Nexi Conseils Expression Conseil Société Générale


Télécharger
le dossier partenaire
Auto entrepreneur et Femme

Le régime des auto-entrepreneurs, qui a permis la création de plus de 800 000 entreprises depuis 2009, vient d'être décapité, sa durée limitée et son plafond de chiffre d'affaires - déjà très bas - encore réduit.

C'est un mauvais coup pour tous ceux qui veulent se lancer dans l'entreprenariat, et notamment les femmes.

Car si la majorité des auto-entrepreneurs sont des hommes ( 66%), les femmes sont plus nombreuses à se lancer comme auto-entrepreneurs que dans la création d'autres formes d'entreprises ( 34% contre 29%).

Les femmes auto-entrepreneurs sont plus souvent diplômées que les hommes. Elles représentent la moitié des nouveaux auto-entrepreneurs dans l'enseignement, la santé et l'action sociale, dans les services aux ménages mais aussi dans l'industrie. Pour les jeunes mères de famille par exemple, ce peut être une occasion de se lancer dans la fabrication de vêtements ou de bijoux!

J'en connais qui l'ont fait, dans le conseil ou les vêtements pour enfant, et cela marche. Pourquoi casser cet instrument ?

Il pouvait leur permettre, sans trop de risques puisque le principe était de ne payer des charges qu'en fonction du chiffre d'affaires effectivement réalisé, de créer leur propre emploi dans une période de chômage de masse, de s'émanciper du salariat ou d'exprimer leur ambition .

Anne Solor