• 15/06/2017

    Rencontre avec Françoise Joly à Expertise France

  • 18/04/2017

    Média training pour Res Femina

  • 08/03/2017

    Ravivage de la Flamme sous l'Arc de Triomphe
    Visite du Tribunal de Commerce de Paris

  • 23/02/2017

    Res Femina reçoit Sophie Hatt

  • 26/01/2017 à 19h

    Voeux Res Femina
    Partenaire Société Générale

  • 01/07/2016 à 19h

    Dîner autour de Linda Bortoletto
    lire la suite

  • 09/02/2016 à 16h

    Réception au Tribunal de Commerce


  • le 21/09/2017 :

    Le Rallye de la République 2017

  • le 01/10/2016 :

    Le 1er Rallye de la République
    lire la suite

  • le 24/05/2016 :

    Collège des Bernardins : Rencontre avec une théologienne
    lire la suite

  • le 08/03/2016 :

    Res Femina célèbre la journée des droits des femmes
    lire la suite




OFI Asset Management Agence internet – Nexi Conseils Expression Conseil Société Générale


Télécharger
le dossier partenaire
Initier ou ne pas initier
là est la question !

Un débat récurent agite le monde Maçonnique français du moins en ce qui concerne la plus importante des Obédiences nationales : le Grand Orient de France.
Ce débat concerne l’initiation Maçonnique des femmes au sein de cette Obédience.

Il est à tout le moins paradoxal, au début du troisième millénaire, qu’une organisation qui se veut progressiste, s’interroge avec gravité sur l’opportunité ou non d’admettre des femmes de plein droit.

Bien entendu, il ne fait aucun doute, dans l’esprit de personne, y compris dans l’esprit de ceux qui y sont opposés, que tôt ou tard les femmes seront admises au sein du Grand Orient.

D’où viennent donc ces réticences ?

Et pourquoi pas maintenant, alors que la société commence à accorder aux femmes, certes difficilement, la place qui leur revient de Droit ?

Pourquoi se priver de tout un pan de réflexion permettant de mieux appréhender le Réel et les problèmes Ethiques et Philosophiques ?

Pour la première fois un débat clair va avoir lieu en septembre lors du prochain Convent du Grand Orient de France.Puisse ce billet apporter un éclairage un peu plus vif que ce que vous trouverez dans les journaux à ce sujet.

Maintenant les paris sont ouverts, ce sont des hommes qui vont débattre…

Il n’est pas impossible qu’on en arrive enfin à une décision claire, nette, ferme, courageuse…celle de ne rien décider…

Dans le fond, les femmes ont toutes les qualités pour être admises de plein Droit au Grand Orient de France…mais l’inverse est-il vrai ?

Emma Lökke