• 18/03/2018

    Ravivage de la Flamme

  • 28/01/2018

    Vœux Res Femina

  • 15/06/2017

    Rencontre avec Françoise Joly à Expertise France

  • 18/04/2017

    Média training pour Res Femina

  • 08/03/2017

    Ravivage de la Flamme sous l'Arc de Triomphe
    Visite du Tribunal de Commerce de Paris

  • 23/02/2017

    Res Femina reçoit Sophie Hatt

  • 26/01/2017 à 19h

    Voeux Res Femina
    Partenaire Société Générale

  • 01/07/2016 à 19h

    Dîner autour de Linda Bortoletto
    lire la suite

  • 09/02/2016 à 16h

    Réception au Tribunal de Commerce


  • le 21/09/2017 :

    Le Rallye de la République 2017

  • le 01/10/2016 :

    Le 1er Rallye de la République
    lire la suite

  • le 24/05/2016 :

    Collège des Bernardins : Rencontre avec une théologienne
    lire la suite

  • le 08/03/2016 :

    Res Femina célèbre la journée des droits des femmes
    lire la suite




OFI Asset Management Agence internet – Nexi Conseils Expression Conseil Société Générale


Télécharger
le dossier partenaire
La journée de la femme fête ses 100 ans

Le 8 mars 2010, la journée internationale des droits de la femme fête son centenaire. Egalité, droit de vote, meilleures conditions de travail, la Journée de la femme est le fruit de ces revendications. 100 ans plus tard, où en sont les résultats ?

26 ministres avec seulement 13 femmes au gouvernement, 18,5% de femmes à l’assemblée nationale, 1 femme PDG sur les 40 plus grosses grandes entreprises du CAC40… Les évolutions ne semblent pas manifestes.
Les trois quarts des Français répondent qu'"il y a encore beaucoup à faire" lorsqu'on leur parle de libération de la femme, selon un sondage de l'IFOP.

Les politiques saisissent cette opportunité et  réagissent. Antoinette Fouque, ancienne élue radicale de gauche au Parlement européen a avancé l'idée d'organiser un "Grenelle des femmes. Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, propose quant à lui d'instaurer la parité pour l'élection des futurs conseillers territoriaux, qui remplaceront les conseillers régionaux et généraux en 2014.

La seule mesure concrète annoncée est venue de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot qui a déclaré que les forfaits versés aux établissements pratiquant des avortements allaient être augmentés de près de 50% dès 2010.

Par Colombe Dabas