• 15/06/2017

    Rencontre avec Françoise Joly à Expertise France

  • 18/04/2017

    Média training pour Res Femina

  • 08/03/2017

    Ravivage de la Flamme sous l'Arc de Triomphe
    Visite du Tribunal de Commerce de Paris

  • 23/02/2017

    Res Femina reçoit Sophie Hatt

  • 26/01/2017 à 19h

    Voeux Res Femina
    Partenaire Société Générale

  • 01/07/2016 à 19h

    Dîner autour de Linda Bortoletto
    lire la suite

  • 09/02/2016 à 16h

    Réception au Tribunal de Commerce


  • le 21/09/2017 :

    Le Rallye de la République 2017

  • le 01/10/2016 :

    Le 1er Rallye de la République
    lire la suite

  • le 24/05/2016 :

    Collège des Bernardins : Rencontre avec une théologienne
    lire la suite

  • le 08/03/2016 :

    Res Femina célèbre la journée des droits des femmes
    lire la suite




OFI Asset Management Agence internet – Nexi Conseils Expression Conseil Société Générale


Télécharger
le dossier partenaire

A tel point qu'une exposition, ELLES, leur était spécifiquement consacrée il y a trois ans à Beaubourg. Sont-elles moins nombreuses ? Sont-elles moins visibles ? Sont-elles moins "bankables" ? Toujours est-il qu'il faut se réjouir de l'entrée des œvres de Joana Vasconcelos à Versailles... Zoom.


Joana Vasconcelos, l'engagement au féminin.

Première femme à exposer ses oeuvres à Versailles, l'artiste portugaise Joana Vasconcelos investit le château avec force et féminité. Au menu, deux escarpins géants titrés "Marylin", brillent des milles feux de l'inox : ils sont une accumulation de casseroles. Un renvoi dos à dos du star system et de la condition de la femme. Efficace. Plus loin, L'hé-"Lilicoptère" recouvert de feuilles d'or et de plumes d'autruche joue les divas dans la salle 1830, et rappelle l'extravagante folie qui régnait à Versailles et dont notre société aurait perdu le goût. Des pieuvres géantes envahissent les plafonds, deux lions gardiens du temple, voient leur musculature puissante gainés d'une dentelle artisanale et jouent avec la question du masculin / féminin, la querelle des stéréotypes et l'interrogation du genre.

Une œuvre chatoyante et colorée qui n'hésite pas à affirmer quelques idées féministes.

A noter, Joana Vasconcelos est représentée par une galerie dirigée par une femme, Nathalie Obadia.

Au château de Versailles jusqu'au 30 septembre 2012

Charlotte Montpezat
CANAL+ - HUFFINGTON POST -